< Tous les articles

Objets de mails en 2023

16 janvier 2023

Cold-Mailing

Prospection

On dit toujours que l’objet de votre email de prospection, c’est comme la clé d’un coffre fort. Pas d’ouverture = Pas de leads.

Aujourd’hui, je vous présente des exemples d’objets de mails qui attirent l’attention et qui fonctionnent en 2023.

Chez Captain Prospect nous avons analysé et testé les meilleurs objets d’e-mails pour vos campagnes de prospection.

Pourquoi est-il si important d’avoir un objet d’email percutant?

L’objet est l’une des rares choses, sinon la plus importante, sur laquelle les prospects jugent vos e-mails. C’est l’une des premières choses qui s’affichent lorsqu’ils ouvrent leur boîte aux lettres. C’est ce qui les incite à ouvrir et à lire le reste du message.

Je vous invite à parcourir cet article : Atteindre 70% de taux d’ouverture dans vos campagnes de prospection par mail

Comment rédiger un bon objet d’e-mail pour une prise de contact ?

A première vue, cela semble facile d’avoir un bon objet d’email de prospection, mais  :

  • Si l’objet est trop commercial, votre message sera considéré comme un SPAM.
  • Si l’objet est trop incitatif, le destinataire perdra confiance.
  • Si l’objet est ennuyeux, ils oublieront d’ouvrir votre message.

Pourquoi se concentrer sur les besoins de votre prospect pour votre objet de mail de prospection ?

En vous concentrant sur les besoins de votre prospect, vous attirez son attention (le premier principe d’un bon objet – vérifié). Mais ce n’est pas tout. Vous vous souvenez de l’importance de donner de la valeur ? Un objet d’e-mail de vente qui se concentre sur les besoins promet déjà la valeur que le prospect peut obtenir de l’e-mail.

Nous devons toujours définir la valeur que notre prospect peut obtenir en nous répondant. Et inclure les besoins du prospect dans l’équation peut être exactement ce dont nous avons besoin pour qu’il ouvre et lise notre e-mail.

Proposition de valeur – Comment vendre sans vendre 

Quels types de besoins avons-nous découverts ?

Nous avons découvert trois types de besoins. Mais avant de les examiner, regardons la liste des meilleurs exemples d’objets d’e-mails de prospection. 

  • Vous voulez faire évoluer X ?
  • Un regard neuf sur X
  • Une façon simple de faire X
  • Le moment est venu. Changez X
  • Avez-vous envisagé de faire X ?
  • Avez-vous des défis à relever en matière de X ?
  • Avez-vous entendu parler de/essayé X ?
  • Il existe un moyen plus efficace de faire X
  • J’ai une idée sur la façon d’améliorer votre X
  • Avez-vous pensé à changer de X ?
  • Votre X est-il efficace ?

Comme vous pouvez le constater, ces lignes d’objet sont plutôt vagues. Elles invitent votre prospect à ouvrir votre message et à en lire davantage. Pourtant, elles ne sont pas trop ambitieuses. Vous ne voyez pas de chiffres, de signes ou d’expressions liés à l’argent qui déclencherait les filtres anti-spam.

Quels sont donc les trois besoins dont je parlais ?

Après avoir essayé de définir les raisons du succès de ces lignes d’objet d’e-mails de prospection, nous avons identifié trois types de besoins.

  • S’améliorer
  • Changer
  • Innover

Quelles sont les meilleures pratiques pour rédiger un bon objet de mail de prospection BTOB ?

Nous ne recommandons pas de copier ces exemples d’objets à 100 %. Comme vous le savez, tout ce qui se trouve sur Internet a probablement été utilisé des milliers de fois. Réfléchissez à la manière dont vous pouvez intégrer la stratégie consistant à vous concentrer sur les besoins du prospect.

Faites en sorte que votre objet touche les préoccupations actuelles du prospect.

Jetez un coup d’œil au profil de votre client idéal. Sur quoi ces personnes travaillent-elles chaque jour ? Voyez-vous des goulots d’étranglement que votre solution peut résoudre ? Sont-ils frustrés par leur flux de travail actuel ? Ont-ils besoin de changer quelque chose ? Sont-ils prêts à le faire ? Comment votre offre s’inscrit-elle dans ce contexte ?

Ce sont toutes les questions que vous devez vous poser avant de travailler sur le texte de votre e-mail. Vous n’avez pas besoin d’être précis. Commencez par une ébauche.

Maintenant que vous avez une vision étroite des préoccupations de vos prospects, prenez du recul et extrayez les besoins généraux. Je dois admettre que cela semble un peu compliqué. Mais ça ne l’est pas. Suivez simplement ceci.

Jetez à nouveau un coup d’œil aux exemples d’objet ci-dessus. Comme vous pouvez le voir, les besoins que j’y ai inscrits sont très généraux. Et ils concernent le passage d’un état actuel pas très cool à un avenir beaucoup plus radieux.

Mettez de l’émotion dans votre objet

Voici donc mon conseil : imprégnez les besoins généraux que vous avez trouvés d’émotions positives. Peignez une image de coopération insouciante. Qu’en pensez-vous ?

Ou bien…

Faites de l’objet une question

Les questions poussent votre cerveau à essayer activement de trouver une réponse à ces questions. Vous ne pouvez pas le contrôler. C’est automatique. Devinez pour qui c’est également automatique. Pour vos prospects, bien sûr.

Faites en sorte que l’objet soit court mais pertinent

L’objet est là pour attirer l’attention et donner une idée générale du contenu du message. Vous l’avez compris. Évitez de trop écrire. Captez leur attention. Donnez-leur envie de lire la suite. La meilleure façon de vérifier si vous avez trouvé le meilleur objet d’e-mail de vente est de demander à vos collègues s’ils ouvriraient le mail.

Mais ne faites pas de compromis sur la pertinence. La pertinence ne signifie pas qu’il faille mettre leur nom dans l’objet. Plus l’objet est court, mieux c’est.

Testez plusieurs idées d’objet

Testez les objets de mails qui obtiendront le plus d’ouverture. Le moyen le plus rapide et le plus simple de le découvrir est de réaliser un test A/B. Créez au moins deux versions (voire plus) de votre courriel à froid qui ne diffèrent que par l’objet et envoyez-les à un groupe de contacts similaires. 

Ces articles peuvent vous intéresser