< Tous les articles

Atteindre 70% de taux d’ouverture sur votre cold-mailing

10 octobre 2022

Cold-Mailing

Prospection

Pour qu’on puisse répondre à votre e-mail, la première étape c’est déjà que votre prospect/client potentiel ouvre votre e-mail.

Cela paraît évident, mais pas d’ouverture du mail = pas de réponses = pas de leads = pas de nouveaux clients!

Pour prospecter efficacement, il faut adopter la bonne stratégie de prospection et actionner les meilleures méthodes/techniques de prospection pour trouver des clients et booster sa croissance.

Vous allez trouver dans cet article les bonnes pratiques pour que votre prospect ouvre le mail de votre campagne de prospection BtoB.

L’objet de votre email de prospection, au final c’est comme une clé!

Il faut la bonne clé pour ouvrir la bonne porte. Nous avons besoin du bon objet de mail pour entamer une conversation avec votre prospect, c’est-à-dire pour le faire réagir, surtout lors d’un premier contact.

De nombreux e-mails que je reçois chaque jour tentent d’ouvrir la porte à grands coups de pied au lieu d’utiliser une clé bien taillée. Et si vous avez déjà essayé de donner un coup de pied à une porte, vous savez déjà comment cela se termine…

Il y a deux scénarios possibles :

1. Vous vous heurtez à la porte en ne faisant rien du tout (et votre jambe vous fait très mal).

2. Vous écrasez la porte, ce qui fait que la personne se sent extrêmement énervée et peu sûre d’elle. Elle n’a pas envie de vous parler, ni même de faire des affaires avec vous. Tout ce qu’elle veut, c’est que vous sortiez de chez elle et que vous ne reveniez jamais. (C’est le spam assuré)

Rentrer en force, ne vous apportera rien de bon de toute façon. Sans le bon objet de mail, votre prospect n’ouvrira pas votre mail.

Sans le bon objet de mail, vous ne pourrez pas leur montrer tout ce que vous avez à leur offrir.

Alors comment trouver LE bon objet de mail pour votre campagne de prospection BtoB ?

1. Rendez votre objet d’e-mail de prospection pertinent

La première étape pour avoir l’objet d’e-mail parfait, c’est de segmenter,  connaître votre cible, le secteur d’activité en répondant aux questions suivantes: 

  • Qui sont ces personnes?
  • À qui seraient-ils heureux de répondre?
  • De quel type de solutions ont-ils besoin?
  • Comment pouvons-nous les aider?

Pour répondre à toutes ces questions, nous devons nous mettre à la place de nos prospects pendant quelques instants. Changez de perspective pendant un petit moment. Soyez eux. Pour rédiger les meilleurs objets d’e-mails de prospection, découvrez les besoins et les préoccupations de vos prospects, la façon dont ils parlent de leurs problèmes, leur vision du monde.

2. Assurez-vous que votre objet d’e-mail de prospection soit personnaliser

Les meilleurs objets de cold mailing doivent être personnalisés. Ils génèrent des taux d’ouverture élevés car ils sont très pertinents.

Créer des sujets d’e-mails personnalisés comprenant le nom de l’entreprise, le nom d’un produit ou, mieux encore, le titre pertinent d’un article de blog, revient à ouvrir la caverne d’alibaba chez votre prospect.

Exemples :

  • Votre article dans le magazine {Magazine_name}.
  • Votre article sur le blog de {Blog_name}.
  • Votre vidéo sur {titre de la vidéo} sur Youtube

Les sujets génériques tels que « Votre opportunité », « Proposition de solution Web » ou « Aide pour le site Web » ne fonctionneront pas (oui, vous qui m’avez envoyé ces sujets la semaine dernière – je suis désolé, mais ces sujets ne fonctionnent tout simplement PAS).

Votre prospect doit avoir le sentiment que vous lui avez envoyé l’e-mail exclusivement pour lui, parce que vous aviez une raison pertinente de le faire. Il a besoin d’une raison pour ouvrir votre message. Alors donnez-lui cette raison.

3. Soyez humain

Il s’agit ici de la forme de votre sujet. En contactant vos prospects, vous vous adressez à eux comme un homme d’affaires à un autre homme d’affaires, ce qui signifie aussi comme un être humain à un autre être humain.

Si vous mettez la première lettre de chaque mot en majuscule dans l’objet, vous donnez l’impression qu’il s’agit d’une lettre d’information, et non d’un e-mail personnel. Ils reçoivent chaque jour une tonne de mails d’informations et d’offres commerciales génériques. Pourquoi devraient-ils ouvrir la vôtre alors qu’ils ignorent et/ou suppriment toutes les autres ?

Si vous devez ouvrir leur porte, votre e-mail doit leur sembler familier et décontracté. Soyez un ami dans le besoin, un voisin, une personne qui a besoin de son aide. Éteignez votre vendeur intérieur pour un moment, si vous en êtes un. Et si vous ne l’êtes pas, n’essayez pas de l’être pour le moment.

Le cold-email, et surtout le premier email de contact, n’a pas pour but de vendre. Il s’agit d’établir une connexion. Il s’agit d’entamer une conversation pertinente, non stressante et décontractée.

Cela implique également le langage que vous utilisez et de la longueur de votre objet de mail. Est-ce que vous enverriez à votre ami un e-mail dont l’objet serait du type :

  • Vidéos YouTube absolument hilarantes que j’ai visionné cette semaine et que vous ne pouvez pas manquer

ou plutôt simplement :

  • Martin, tu dois regarder cette vidéo sur Youtube

Évitez le style : « Promotion ! La meilleure offre que vous ayez jamais vue ! » 

Ne donnez pas l’impression d’être un « vendeur ». 

Faites en sorte que ça soit naturel, décontracté et personnalisé.

D’un autre côté, n’oubliez pas que vos prospects ne vous connaissent pas, alors veillez à ce que l’objet soit poli et non effrayant.

4. Rendez l’objet de votre e-mail de prospection, intriguant.

L’objet de votre cold-mailing doit les inciter à s’arrêter et à penser à un problème qui les préoccupe ou à une question qu’ils se posent depuis longtemps. Vous n’y parviendrez que si vous découvrez les sujets pertinents susceptibles de les intéresser et si vous y ajoutez un peu de personnalisation bien conçue.

Faites réfléchir vos prospects à leur problème. Si l’objet de votre e-mail semble intrigant et pertinent, l’e-mail sera ouvert.

C’est comme lorsque vous voyez un teaser du prochain épisode d’une série télévisée. Vous ne pourrez pas vous empêcher de regarder la suite car vous avez envie de voir toute l’histoire. Faites en sorte qu’ils ressentent la même chose lorsqu’ils lisent votre objet.

Une autre façon de rendre l’objet de votre e-mail intriguant est d’en faire une question. Les questions suscitent la curiosité. Surtout si elles concernent des sujets importants pour l’activité de votre prospect. Comme je l’ai déjà dit, la pertinence est un facteur clé ici.

5. Écrire un objet d’e-mail qui a un lien avec votre message

Et enfin, mais pas des moindres : soyez honnête. Votre excellent objet de mail doit être logiquement lié au corps de votre e-mail. S’il fait une promesse, cette promesse doit être tenue dans le corps de votre message. 

Les meilleurs objets pour les e-mails de prospection sont pertinents par rapport au corps de l’e-mail. Si votre objet n’est pas pertinent, rendez-le pertinent. 

Astuce : Pour ma part, j’écris d’abord le corps de mon e-mail de prospection puis je réfléchis à mon objet d’e-mail. Vous pouvez le faire dans l’autre sens. Veillez simplement à ce que les deux soient clairement liés.

6. Testez plusieurs lignes d’objet pour voir laquelle fonctionne le mieux.

La meilleure façon de savoir quel objet suscitera l’intérêt de vos prospects est de procéder à des A/B testing sur différentes versions. Vous obtiendrez ainsi une image claire et nette de l’objet d’e-mail qui suscitera le plus d’intérêt pour vos prospects.

Pour en savoir plus sur la façon d’effectuer des tests A/B.

Après, le test le plus simple c’est quand même de se demander :

« Est-ce que j’ouvrirais ce mail, si une personne que je ne connais pas me l’envoyait ? »

Ce qu’il faut garder à l’esprit, c’est que votre entreprise est unique. Votre groupe de prospects est unique. Et les objets de vos e-mails de prospection doivent être pertinents à la fois pour votre entreprise et pour vos prospects.

Il n’y a pas de raccourcis. Il n’est pas possible de faire du copier-coller. Vous devez découvrir de nombreux détails sur vos prospects et leurs problèmes avant d’être en mesure de découper les clés parfaites de leurs serrures.

Ces articles peuvent vous intéresser