< Tous les articles

RGPD : Faut-il mettre un lien de désinscription?

24 octobre 2022

Cold-Mailing

Prospection

Certains diront immédiatement « Oui » ! à l’intégration d’un lien de désabonnement. La réponse à cette question est plus complexe qu’elle n’y paraît. Quelle que soit votre première réponse, vous voudrez peut-être consulter cet article pour découvrir une approche non pas radicale, mais pleine de bon sens, du lien de désinscription dans vos campagnes de prospection par email.

RGPD : que dit la loi sur le lien de désinscription dans les e-mails de prospection BTOB ?

Que dit le RGPD?

En vertu du RGPD, vous devez indiquer clairement au destinataire que vous traitez ses données personnelles. La façon la plus simple est de placer une courte clause de non-responsabilité à la fin de votre courriel. La clause de non-responsabilité doit remplir 3 fonctions :

  • informer le prospect que vous traitez ses données personnelles ;
  • expliquer pourquoi vous les traitez ;
  • expliquer comment il peut modifier ses données ou demander à les supprimer de votre liste.

Une clause de non-responsabilité conforme au RGPD peut ressembler à ceci :

J’ai choisi de vous contacter parce que j’ai de fortes raisons de supposer que vous pouvez bénéficier de ce que je présente dans cet e-mail de prospection. J’utilise votre nom et votre adresse e-mail uniquement parce que je voulais vous envoyer ce message. Si vous souhaitez que je modifie les données que j’ai utilisées pour vous contacter ou que je supprime vos données de ma liste, cliquez sur « Répondre » et faites-le moi savoir.

Cette clause de non-responsabilité remplit toutes les conditions, mais elle pourrait être un peu plus courte. Elle informe le destinataire que vous traitez ses données personnelles et lui explique pourquoi vous le faites. Il lui indique également ce qu’il doit faire s’il souhaite que ses données personnelles soient supprimées. Mais il n’y a pas de lien de désabonnement ? Devrions-nous l’inclure ?

Le RGPD exige la conception d’une procédure claire et simple permettant de refuser de recevoir de la correspondance. Une fois que quelqu’un s’est désinscrit, vous devez effacer ses données personnelles et ne plus jamais le contacter.

Faut-il mettre un lien de désinscription dans vos campagnes de prospection BTOB.

Beaucoup d’entre vous sont peut-être tentés de mettre le mot « désinscription » dans vos campagnes de prospection. Est-ce une bonne décision ?

J’ai parfois l’impression que les gens ne voient pas la différence entre le cold mailing et les messages marketing ou plutôt le mass mailing (Article sur : Cold-mailing VS Mass-Mailing). Les deux ont une chose en commun : s’ils sont mal rédigés et mal ciblés, ils peuvent tous deux être du SPAM.

Et malheureusement pour nous tous, les emails de prospection BTOB mal rédigés ne sont pas rares. Je pense donc que de nombreuses personnes confondent les deux types d’e-mails.

Je vois deux missions pour nous, expéditeurs d’e-mails de prospection BTOB, afin d’améliorer cette malheureuse situation :

  • Nous devons rédiger d’excellentes campagnes de prospection par e-mail et envoyer d’incroyables newsletters, tous deux hautement personnalisés et véritablement utiles à nos destinataires.
  • Nous devons faire la différence entre les deux pour que nos prospects la remarquent.

En un mot, quelle est la différence entre les deux ?

Tout d’abord, alors que les destinataires des newsletters ont intentionnellement opté pour une liste d’abonnés, les destinataires des cold emails ne l’ont pas fait. Les cold emails sont, par définition, envoyés à des personnes qui n’ont pas eu de contact préalable avec nous, notre entreprise ou ses services. Elles ne se sont abonnées à rien.

Il est donc illogique de fournir le lien de désabonnement à la fin de notre message de prospection (cold-mailing), contrairement à notre newsletter, et cela peut prêter à confusion pour le destinataire.

Deuxièmement, alors que les newsletters sont par définition envoyées à un grand groupe de personnes en même temps, les destinataires s’attendent à un message de masse (qui doit néanmoins comporter un contenu de valeur aussi bien personnalisé que possible). En revanche, les destinataires d’un cold email ne s’attendent à rien, car ils n’ont aucune idée qu’ils vont recevoir notre message jusqu’à ce qu’ils le reçoivent effectivement.

La personnalisation est la clé d’un email à froid. Le message DOIT avoir l’air personnel. Point final.

Et avez-vous déjà reçu un e-mail personnel comportant un lien de désabonnement à la fin ? Ce serait tout simplement ridicule, non ? Alors…

Comment faire alors si nous ne mettons pas un lien de désinscription ?

Personnellement j’utilise trois manières pour éviter de mettre un lien de désinscription.

Je vous partage ceci juste en dessous.

Post Scriptum

À la fin de mon message, j’utilise le PS (Post Scriptum).

« PS : Si vous ne souhaitez plus recevoir d’email de ma part, faites le moi savoir en répondant à cet email avec « Désinscription » en objet. Merci à vous. »

Directement dans le corps du mail

1. Dans le CTA

« Faites-moi savoir si cela vous intéresse ».

Ici, la seule chose que le prospect doit faire pour ne plus recevoir de messages, est de répondre par : « Je ne suis pas intéressé. Merci ». Ou quelque chose comme « NON » (ce que vous aurez le plus souvent).

Mais ne vous inquiétez pas, s’ils répondent par  » non « , ils le font parce qu’ils n’ont tout simplement pas de temps à consacrer à répondre avec les formes. Ce n’est pas qu’ils ne vous aiment pas 🙂.

2. Le « Break-up » email

Je sais que vous êtes probablement très occupé et je ne veux pas paraître comme trop insistant. J’apprécierai totalement si vous pouviez répondre par 1,2 ou 3 à cet email.

1. Avec plaisir pour se rencontrer, faites moi savoir vos disponibilités
2. Pas aujourd’hui, mais vous pouvez me recontacter d’ici 3 mois
3. Pas intéressé

Nous avons obtenu de nombreuses réponses positives à celle-ci, même si nos prospects n’étaient pas intéressés par notre offre. Mais de nos jours, cette méthode est utilisée beaucoup trop souvent. Vous devez donc être prudent car il y a de fortes chances que si votre cible reçoit beaucoup de cold-mailing, il ait déjà vu cette méthode.

L’opt-out des e-mails est-il nécessaire ?

Pas nécessairement sous la forme « Pour vous désinscrire cliquez-ici », mais vous devez informer les destinataires de la manière dont ils peuvent se retirer de vos messages.

N’oubliez pas que les options de désabonnement font partie intégrante de vos messages. Elle doit donc correspondre aux autres parties.

Pensez à quelque chose de léger et de créatif avant de gâcher l’ensemble de votre message avec un mot « Désinscription » ou une formule juridique en petits caractères rouges. Il existe des moyens plus agréables de donner à vos prospects une porte de sortie claire de toute correspondance ultérieure.

Utilisez l’opt-out comme un autre moyen de leur montrer que vous êtes quelqu’un de bien et qu’il vaut la peine d’accepter en cliquant sur « Répondre ».

Et pour finir, juste au cas où : si quelqu’un vous dit dans sa réponse qu’il ne veut plus recevoir d’e-mails de votre part, respectez-le toujours et supprimez-le de votre liste de contacts.

Ces articles peuvent vous intéresser