< Tous les articles

Démarche B2B et RGPD

4 octobre 2022

Prospection

Prospection par mail, CTA, Rendez-vous, BTOB

Vous êtes une entreprise B2B qui fait du démarchage et vous avez besoin de savoir comment vous mettre en conformité avec le RGPD ? Alors cet article est pour vous ! Nous allons couvrir ce que signifie la loi sur la protection des données, comment elle vous affecte lors du démarchage, et comment recueillir correctement les consentements.

Comment se conformer au RGPD lors d’un démarchage B2B ?

Le démarchage est une technique de marketing utilisée par les entreprises pour promouvoir ou faire la publicité de leurs produits ou services en s’adressant directement aux clients potentiels.

Cela peut se faire par le biais d’appels à froid ou de ventes en porte-à-porte et est souvent utilisé en conjonction avec d’autres techniques de marketing direct telles que les campagnes d’emailing, les messages SMS et la publicité sur les médias sociaux.

A la lumière des nouvelles réglementations décrites par le RGPD, les entreprises doivent se demander s’il est approprié pour elles de continuer à utiliser des méthodes de démarchage au sein de leur stratégie marketing.

Si vous souhaitez que les politiques de protection des données de votre entreprise soient conformes à la législation RGPD, vous devrez comprendre comment cette nouvelle réglementation affecte divers domaines de votre activité, notamment : les contrats, le consentement, le traitement des données personnelles, les mesures de sécurité, les périodes de conservation des données, les exigences en matière de formation du personnel, etc…

Mais qu’est-ce que cela signifie en pratique ?

Le RGPD s’applique exclusivement aux données à caractère personnel des personnes physiques, nommément désignées (voir article 4, paragraphe 1, RGPD). 

Ainsi, les adresses électroniques professionnelles sont des données personnelles. Les coordonnées de l’entreprise ou une adresse électronique telle que contact@nomdelasociete.fr ne sont pas des données personnelles et vous n’avez donc pas à vous conformer aux dispositions du GDPR lors de la collecte et du traitement de ces adresses électroniques.

Le Règlement général sur la protection des données (RGPD) de l’Union européenne a confirmé le droit des professionnels à utiliser les adresses électroniques à des fins de prospection. 

Cependant, vous devez respecter deux obligations : l’information préalable, et le droit d’opposition à cette utilisation de vos données.

Démarchage B2B et Emailing B2B

Contrairement à ce qui est dit, le RGPD n’a pas remis en cause le régime dérogatoire concernant l’emailing B2B. Le consentement préalable de la personne n’est donc pas requis. 

Les adresses électroniques professionnelles sont souvent partagées entre les entreprises, ce qui signifie que vous pouvez prospecter la même personne dans plusieurs organisations différentes. 

Cette prospection continue est considérée comme du spam par certains destinataires qui ajoutent alors votre entreprise à leur liste de filtres anti-spam. Il est donc nécessaire de respecter la réglementation en vigueur. La personne qui vous a contacté doit être informée que ses données seront utilisées à des fins de prospection et a le droit de s’y opposer de manière simple en cliquant sur un lien de désinscription.

Ces articles peuvent vous intéresser