< Tous les articles

Cold-mailing : 10 facteurs clés de succès

7 novembre 2022

Cold-Mailing

Prospection

Prospection par mail, CTA, Rendez-vous, BTOB

Si vous envoyez des courriels à froid, vous savez que parfois vos messages fonctionnent étonnamment bien, parfois ils fonctionnent bien, et parfois pas du tout. En fait, dans la plupart des cas, il y a toute une série de raisons à cela. 

Voici une liste de 10 facteurs clés de succès pour réussir votre campagne de prospection en cold-mailing.

Le Copy-writing de vos emails de prospection

Il s’agit du contenu de vos messages. Qu’écrivez-vous réellement à vos prospects ? Quel langage utilisez-vous pour communiquer avec eux ? 

1. Ligne d’introduction

C’est ce que votre prospect lit avant même d’ouvrir votre mail. C’est ce qui va influencer votre prospect à ouvrir votre message ou non. La façon dont vous devez vous présenter dans la première ligne dépend beaucoup de votre groupe de prospects et de l’objectif de votre message. 

2. Objet

L’objet de votre mail de prospection BTOB affecte le taux d’ouverture. Si vous la rendez trop vendeuse, moins de prospects ouvriront votre email. Si vous la rendez choquante, mais sans rapport avec le corps de votre message, vos taux d’ouverture seront probablement élevés, mais votre taux de réponse positive sera tout à fait décevant.

Mais si vous le rendez personnalisé, pertinent pour le destinataire et intriguant, ce sera le premier pas vers une nouvelle relation B2B. 

Il y a un article entier sur les lignes d’objet ici : Comment atteindre 70% de taux d’ouverture sur vos E-mails de prospection?

3. Intro (personnalisation)

C’est ainsi que nous commençons notre email. Si nous nous concentrons sur nous-mêmes dès le début, le destinataire risque de se désintéresser très vite. Le rôle de la section d’introduction est de l’entraîner dans le message – de l’intéresser, de lui donner envie de lire la suite. 

La personnalisation est le mot magique lorsqu’il s’agit d’e-mails à froid.

4. Proposition de valeur

C’est là que vous dites à vos prospects ce qu’ils peuvent gagner s’ils décident de répondre à votre e-mail. C’est là que vous leur parlez de votre offre, mais idéalement sans vous mettre en avant et sans une longue liste des caractéristiques de votre produit. En d’autres termes, c’est là que vous devez leur parler de votre solution tout en continuant à parler de leurs problèmes. 

Proposition de valeur – Comment vendre sans vendre 

5. CTA

Le CTA (appel à l’action) devrait terminer chacun de vos emails de prospection. Vérifiez si vous l’avez, à quoi il ressemble, et ce qu’il dit vraiment à votre destinataire de faire. Plus vous êtes précis dans le CTA quant à la prochaine étape que vous attendez d’eux, plus il sera facile pour eux de répondre. 

Cold-Mailing : Call To Action (CTA)

Le parfait CTA

6. Signature

Oui, il s’agit d’une partie extrêmement importante de votre cold mailing. Si je ne peux pas vérifier le nom complet de l’expéditeur, le site Web de son entreprise et sa localisation, comment puis-je lui faire confiance ? 

La parfaite signature dans vos emails de prospection BTOB

Paramètres

7. Adresse électronique de l’expéditeur

Cela semble évident, mais ce n’est pas le cas dans tous les cas. L’adresse électronique, ainsi que la ligne « De », déterminent si l’expéditeur est digne de confiance ou non. Imaginons que vous receviez un courriel joliment rédigé d’une adresse électronique comme 534company@company.com. Pensez-vous qu’il vous a été envoyé par une personne de confiance qui s’intéresse à vous et à votre entreprise ?

C’est peut-être le cas, mais le problème est que nous commençons à nous poser des questions. Au moment où nous vérifions leur adresse électronique, nous avons quelques doutes. Et le prospect ne devrait pas se demander s’il peut nous faire confiance ou non. Il ne devrait pas douter que la personne de l’autre côté de l’écran est digne de confiance et qu’elle s’intéresse vraiment à lui. C’est pourquoi l’adresse e-mail à partir de laquelle nous envoyons notre campagne est un facteur important qui affecte l’efficacité de notre action de sensibilisation.

8. Le timing de l’e-mail d’ouverture et des suivis

Le moment idéal pour envoyer des e-mails froids à votre groupe de prospects est une variable que vous devez découvrir par vous-même. Les statistiques publiées par d’autres peuvent vous aider, mais elles ne vous conviendront pas nécessairement. 

9. Nombre de relances

Les relances permettent d’augmenter les taux de réponse. Mais combien de relances devons-nous envoyer, et à quelle fréquence devons-nous les envoyer pour une réponse optimale?

10. Un groupe de prospects bien étudié et correctement ciblé

Je l’ai placé à la fin de ma liste, mais en fait, c’est le facteur le plus crucial. Une base bien étudiée de destinataires et soigneusement sélectionnés est une chose importante pour vos campagnes de prospection.

Même si nous élaborons des messages personnalisés parfaits, que nous suivons toutes les règles, que nous incluons tous les éléments nécessaires, il se peut que nous ne réussissions pas au début.

Et c’est tout à fait normal. La réussite d’une campagne d’emailing à froid repose sur la persévérance dans les tests et la recherche continue. Nous devons trouver notre propre façon de parler à nos prospects, et cette façon ne peut être vérifiée que par l’expérience.

Enfin, et c’est le plus important, nous devons apprendre quels sont les besoins et les craintes réels de nos prospects, afin de pouvoir y faire référence dans nos messages. Si la solution que nous présentons dans notre prospection BTOB est une réponse à leur problème réel, ils seront désireux de nous parler et d’en savoir plus. Et c’est là notre objectif.

Ces articles peuvent vous intéresser