< Tous les articles

Cold-email, par quoi commencer?

7 octobre 2022

Cold-Mailing

Prospection

Ok si vous êtes tombé sur cet article c’est que vous avez parcouru le web, lu des dizaines de sujets à ce propos.

Vous vous posez probablement la question mais qu’est-ce que je dois faire?

A travers cet article, je vais essayer de répondre à cette question.

De quoi avons-nous besoin en résumé?

a) d’une base de prospects (comprenant des adresses e-mail et d’autres informations)

b) une séquence de mail bien construite et pertinente

c) beaucoup de temps et de persévérance, OU un outil d’automatisation comme Waalaxy (-20% en passant par notre lien) pour nous aider à envoyer les e-mails.

Article : Comparatif des logiciels d’automatisation

Où est-ce que je trouve ma base de données?

En partant du point a), la première question que la plupart d’entre nous se posent : où puis-je trouver la base ? Nous pensons à en acheter une, ou nous pensons à utiliser des outils qui nous aideront à la construire.

Mais avant même d’acheter ou de construire la base, il faut définir les informations dont nous avons besoin sur nos prospects :

  • 1. Le prénom de notre prospect est-il suffisant ?
    1. Non

  • 2. Devons-nous nous renseigner sur ce que la personne fait dans son organisation ?
    1. Oui, parce que c’est en partie la raison pour laquelle nous avons décidé de le/la contacter, et pas quelqu’un d’autre. Nous ne voulons pas parler de la mise en œuvre d’un nouvel outil d’automatisation du marketing avec une secrétaire.

  • 3. Devons-nous également recueillir des informations sur le nom et la taille de l’entreprise ?
    1. Oui, parce que c’est en partie la raison pour laquelle nous avons décidé de nous adresser à l’entreprise, et pas à quelqu’un d’autre.

  • 4. Devons-nous savoir de quel pays, de quelle région et de quelle ville l’entreprise est originaire ?
    1. Ça dépend, mais en gros, oui. C’est une partie importante des informations sur l’entreprise en tant que partie du marché que nous visons.

  • 5. Que devons-nous avoir d’autre dans notre base de contacts ?
    1. Tout dépend de ce que nous allons écrire exactement dans notre e-mail.

Point important quand on débute le cold-mailing

Les séquences de mails vont affecter la façon de créer la base de données et vice versa notre base de données va affecter la qualité de nos messages. 

Nous avons donc deux options :

  • Option 1 : nous pouvons construire une base de contacts très spécifique comprenant de nombreuses colonnes et toutes sortes de données. Ensuite, rédiger un message de prospection qui ait du sens et utilise seulement certains champs de la base.
  • Option 2 : Faire un premier jet des messages et voir quelles variables/informations on veut idéalement utiliser pour personnaliser nos mails.

La première option prend beaucoup de temps et ne garantit pas l’utilisation de toutes les informations de la base. Les informations seront utiles et importantes pour la segmentation, mais la question de savoir ce que nous allons écrire à nos prospects reste entière.

C’est pourquoi je suis partisan de l’option deux – commencer par le premier jet de la copie. Je ne dis pas que la première option est mauvaise. C’est une approche raisonnable pour certains groupes de prospects et pour certains objectifs. Mais j’ai vu d’excellents résultats (taux de réponse de 50 % !) en suivant la deuxième option.

Comment on écrit de supers mails de prospection? (15 templates de cold-mailing avec 20 à 50% de taux de réponse)

Ok, donc il est temps de mettre en pratique la rédaction des messages pour notre campagne de prospection par e-mail. Juste au cas où, assurez-vous de connaître les 10 règles d’or de l’email froid, et essayez d’écrire un modèle qui :

  • fait sens pour votre cible,
  • leur apporte une certaine valeur, et
  • se termine par un appel à l’action clair, ou une question qui engage la conversation.

Plus facile à dire qu’à faire, n’est-ce pas ? Voici quelques conseils pratiques qui peuvent vous être utiles dans ce processus :

ÉTAPE 1 : Trouvez un point commun à vos prospects.

Peut-être font-ils partie d’une communauté (groupe Linkedin) dans leur secteur d’activité ? Ou peut-être leur entreprise figure-t-elle dans une sorte de classement ? Réfléchissez au lien qui peut exister entre toutes les personnes que vous souhaitez contacter. Quel est le point commun entre toutes ces entreprises ? 

Par exemple, nous avons visé tous les abonnés d’une page Linkedin.

Article : Hack : comment contacter tous les abonnés d’une page Linkedin

C’est sur cette information (abonné de la page) que vous allez commencer votre mail. C’est ce qui rend votre approche personnelle et crédible. Dites-leur comment vous les avez trouvés et pourquoi vous avez décidé de les contacter.

ÉTAPE 2 : Toujours plus de points communs

Cette étape nécessite des recherches plus approfondies, mais cela rend votre message plus pertinent et mieux personnalisé. Votre prospect a peut-être dit quelque chose qui vous a plu et auquel vous pouvez faire référence dans votre introduction. Il a peut-être déclaré faire quelque chose dans son entreprise pour laquelle votre solution pourrait être utile. Peut-être a-t-il partagé des informations qui vous laissent supposer que vous pourriez établir un partenariat commercial avec lui.

Comment j’ai obtenu un taux de réponse de 50 % avec ma prospection par e-mail

ÉTAPE 3 : Assurez-vous que les informations que vous utilisez sont logiquement liées à votre proposition.

Assurez-vous que vous ne commencez pas par « Hé, j’ai vu votre site Web, il a l’air génial et professionnel ». Puis dans votre proposition, vous dites « Je fais de la conception Web et je pourrais travailler sur votre site »…

Je reçois des e-mails comme ça. Et je suis confus, ils me disent que mon site a l’air génial et 3 secondes plus tard ils me proposent de l’améliorer. Donc oui, ils commencent par faire référence à mon site web et ensuite ils me proposent une refonte du site…génial. Je me demande où est la logique dans tout cela.

Une leçon : assurez-vous que votre mail soit logique. Lisez-le et voyez s’il a du sens.

Il ne s’agit pas seulement de lâcher des noms et des liens dans l’introduction, mais d’utiliser ces noms et ces liens comme un contexte précieux pour votre proposition.

Automatisez votre prospection

Vous vous doutez bien qu’une fois que vous avez construit votre base de données et vos messages, vous n’allez pas envoyer manuellement les mails de prospection.

Il existe une multitude de logiciels d’automatisation qui permet de gagner du temps en termes de relances et de tracking de vos prospects.

Ces logiciels sont conçus pour imiter le comportement humain, en termes d’envois de mail. Avec ce type de logiciel, vous allez pouvoir contacter environ 400 personnes tous les mois de façon automatique. (Le but n’étant pas d’envoyer 10 000 mails dans le mois avec une même​ adresse mail, sinon Google considéra votre adresse mail comme du spam)

J’en ai testé une multitude, le plus simple quand on débute c’est Waalaxy qui permet de contacter vos prospects par mails et Linkedin. (en plus vous bénéficiez de -20% sur les plans en passant par mon lien de parrainage).

Il y a peu de paramétrage à réaliser comparer à un Lemlist où il faudra configurer le DNS, DKIM, SPF….

Lemlist est le logiciel par excellence en termes de cold-mailing car il permet de personnaliser à souhait vos messages de prospection mais il reste relativement cher et le paramétrage du logiciel peut en dérouter plus d’un lorsque l’on débute dans ce domaine.

Une alternative à Waalaxy ou Lemlist, c’est Snov.io qui allie les avantages des deux logiciels : intuitif, accessible en termes de prix et une finesse de personnalisation des messages de prospection qui n’a pas à rougir face à un Lemlist.

En résumé

  • Choisissez un groupe de prospects que vous allez contacter. Si vous ne l’avez pas encore fait avant même de décider de commencer à envoyer des e-mails froids à vos prospects, définissez votre groupe cible sur la base de votre client idéal.
    Article : Comment définir le profil type de votre client idéal
  • Trouvez un point commun à votre groupe cible de prospects.
  • Commencez à collecter des informations pertinentes que vous allez utiliser dans vos messages de prospection.
  • Faites un premier jet de vos messages de prospection tout en tenant compte du point 3a) – les deux doivent être faits simultanément.
  • Téléchargez votre base de données sur Waalaxy ou Snov.io et mettez en place une campagne de prospection par cold-mailing.

J’espère que cela vous aidera.

Ces articles peuvent vous intéresser